Atelier Docu

Les personnes allophones, quelque soit leur situation administrative et la durée de leur séjour en France, font face à de nombreux facteurs d’exclusion parmi lesquels la langue. Partant de ce constat, les associations Belleville Citoyenne, Les Lucioles du Doc et le centre social de la Maison du Bas Belleville se sont associées afin de mener des ateliers de pratique du français axés sur le cinéma documentaire.

Ces ateliers s’adressent à des personnes souhaitant améliorer leur maîtrise de la langue en acquérant un vocabulaire spécifiques afin de pouvoir exprimer leurs opinions sur les films visionnés. Ces séances régulières ont ainsi permis à des personnes de nationalités égyptienne, turques, guinéenne ou encore syrienne, d’âges et de milieux sociaux différents, de se rencontrer et d’échanger autour de sujets d’actualité.

Depuis février 2017, trois sessions d’ateliers se sont déroulées tous les mardis soirs à la Maison du Bas Belleville. Chacune d’entre elle s’est soldée par la projection gratuite et ouverte à tous.tes d’un documentaire choisi par les participant.e.s. Ils.elles se sont impliqué.e.s collectivement dans le choix du thème mais aussi dans la préparation et l’animation de ces soirées : communication, accueil, invitation d’intervenant.e.s pour le débat post projection. Ont été projetés les films documentaires suivants :

  • « Capitaine Thomas Sankara » de Christophe Cupelin, le 7 juillet 2017
  • « Spartacus et Cassandra » de Ionis Nuguet, le 15 décembre 2017
  • « L’homme qui répare les femmes » de Thierry Michel et Colette Braeckman, le 28 juin 2018