L’atelier joueur

Après huit mois de répétitions hebdomadaires et parisiennes à Saint-Blaise, notre petite troupe a décidé de s’exiler à la fin de ce mois d’avril dans l’arrière-pays bourguignon, pour une semaine de répétitions bucoliques orchestrées par Alice et Louise.

Autant dire que ça n’a pas été de tout repos ! Car une fois les journées de répétitions terminées, toute la petite troupe est allée se promener à ses risques et périls à travers champs (les adolescent.e.s ne sont décidément pas les ami.e.s des bêtes, et exècrent particulièrement les moucherons). Et puis le soir, c’était le branle-bas de combat aux fourneaux pour préparer de délicieux repas en équipes mixtes ados / adultes. Chacun.e a pu exprimer ses humeurs gustatives au fil de la semaine et montrer à la communauté son potentiel gastronomique. C’est notre chère Françoise, participante à l’atelier d’écriture est venue prêter main forte à l’intendance du midi. Seule ombre au tableau gustatif : les graines de courges et autres fioritures végétales (des fanes de radis, imaginez plutôt la déconvenue pour certains palais non aventuriers) glissées dans les salades de riz et de pommes-de-terre. Il y aussi eu des parties de ping-pong, du bricolage de décor, une soirée chant, beaucoup d’actions ou vérité (dont on cherche encore à percer les secrets des ados gardés sous clés – restez connectés, on approche du but et on publie bientôt quelques scoops sur notre compte instagram ; tremblez jeunes gens), quelques loup-garous, et autant de séances de relaxation d’avant couchage orchestrée par Amel. Au terme de cette semaine, Eclats de Comptoir avait déjà bien pris forme, et la petite troupe s’est produite devant une délégation de Dagonios (les habitant.e.s de Coussegrey). Bon, vous l’aurez compris, ça a été une année vraiment pénible, mais on a quand même hâte de recommencer !